Fête nationale de l’unité 2019 au Cameroun – le coup de gueule du vice président de l’UNDP au pays organisateur

Fête nationale de l’unité 2019 au Cameroun – le coup de gueule du vice président de l’UNDP au pays organisateur 1

Contacté au téléphone,  par votre rédaction, le vice-président de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès ( Undp)  Diabelle Mongoléon, donne sa part de vérité sur les festivités liées à la célébration de la fête de l’unité devant se tenir le 20 mai prochain.   

Depuis des années maintenant, l’on peut l’affirmer sans crainte d’être démenti, que des forces centrifuges ont soumis les populations camerounaises à des conditions de vie extraordinairement difficiles et pénibles. Ces moments de difficulté et de déstabilisation de notre pays, le camerounais lambda en général et nos compatriotes de la zone anglophone en particulier les vivent avec un cœur meurtri mais non sans courage et dignité. C’est dans le même esprit qu’il faut placer les festivités de lundi prochain c’est-à-dire sous le sceau de la simplicité, la sobriété et l’union des cœurs sans verbosité ni ostentation auxquelles nous ont habitué les organisateurs et les participants de cette fête. Le  contraire serait attentatoire à la décence et à la souffrance qui tend à se généraliser au sein de notre société . Le strict minimum est à observer par tous.
S’agissant toujours des fêtes officielles, il est à souhaiter que leur calendrier soit revu tant dans leur contenu que dans leur organisation. La fête de l’unité du 20 mai doit être exclusivement réservée à la parade des forces armées et ouverte à quelques grandes écoles seulement. Les autres corps qui y viennent pour faire du grabuge et tirer inutilement en longueur la durée du défilé sont à exclure, à commencer par les formations politiques qui sont par définition des associations partisanes. Ces dernières comme les autres corps et associations  trouveront à s’exprimer les 11 février, les 8 mars et les 1er mai. En terminant je souhaite bonne fête aux camerounais.

Paul Fils Eloundou
Journaliste camerounais et maître en droit privé fondamental à l'Université de Yaoundé 2 SOA.