Cameroun- Développement de la filière laitière: 305,7 milliards de FCFA pour booster le secteur

Cameroun- Développement de la filière laitière: 305,7 milliards de FCFA pour booster le secteur 1

Cameroun- Développement de la filière laitière: 305,7 milliards de FCFA pour booster le secteur

Ledit montant qui s’étend sur la période de 2024-2035 et regroupé en six programmes permettra de révolutionner le secteur laitier avec une production qui passera de 173 900 tonnes en 2022 à 1 146 600 tonne en 2035.

Initier en 2022, le plan national pour le développement de la filière laitière (PNDFL) a été officiellement adopté et détaillé dans un document national qui lui a été présenté ce 18 juin 2024 au Ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales (MINEPIA), Dr Taiga.

Ainsi, ce document national poursuit des objectifs tels que la hausse de la production locale du lait ; la substitution de la production locale aux importations ; la souveraineté alimentaire ; l’économie des devises ; la hausse de la consommation du lait ; la conquête des marchés sous régionaux l’amélioration de la santé des populations ; ou encore l’amélioration des revenus des acteurs de la filière. Outre cela, c’est un document  qui s’étend sur 20 ans( 2024-2035) et qui s’adosse sur six programmes phares à savoir : le programme génétique ; le programme alimentation, le programme logement et santé ; le programme valorisation du lait ; le programme recherche et développement et enfin le programme gouvernance., «  Ce plan vise a augmenter la production du lait de façon significative non seulement pour pouvoir fournir du lait aux populations mais également pour nous éviter de sortir des devises importantes pour les importations.  Pour le moment, la production laitière au Cameroun est très faible, d’après le ministère de l’élevage, en 2022, la production était de 173 milles tonnes pour 20 000 tonnes d’importation, ça fait qu’on a moins de 200 mille tonne au total et donc la consommation pour une population camerounaise de 27 millions, nous sommes à 7 kg par habitant, donc nous sommes loin des normes minimales qui sont de 40 litres par habitant par jour. La perspective c’est donc ce plan qui viendra changer la donne et développer le secteur. », Explique Dr Albert Douffissa, coordonnateur de l’étude, vétérinaire et consultant.

Notons qu’en termes de recettes, sur la période 2024-2035, la cagnotte affichera 116,9 milliards de FCFA. Les recettes issues du lait et produits laitiers feront 3,7 fois les investissements engrangés. Pour y arriver, l’apport de toutes parties prenantes de la chaine reste de mise.

MD

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]