CAMEROUN- MINETTE KAMDEM  » NOUS FABRIQUONS DES PRODUITS NON DÉCAPANTS ET CELA N’INTÉRESSE PAS LES MÉDIAS »

CAMEROUN- MINETTE KAMDEM " NOUS FABRIQUONS DES PRODUITS NON DÉCAPANTS ET CELA N'INTÉRESSE PAS LES MÉDIAS" 1

CAMEROUN- MINETTE KAMDEM  » NOUS FABRIQUONS DES PRODUITS NON DÉCAPANTS ET CELA N’INTÉRESSE PAS LES MÉDIAS »

Au moment où l’actualité camerounaise est secouée par le scandale des entreprises de fabrication de produits et boissons décapants, un vrai danger de mort, Camer.be s’est plutôt démené, pour extirper du lot de ces marques qui pullulent et attirent de nombreuses femmes en quête de peau blanchie ou claire, à aller à la rencontre d’une entreprise qui sans tambour ni battant, fait plutôt dans des produits cosmétiques qui respectent l’identité de chaque peau, non sans proposer des produits réparateurs pour des persines ayant mis un terme au phénomène de dépigmentation de la peau, encore appelée « ndjansang  » en langue locale. TEINT D’AFRIQUE COSMÉTIQUES, puisqu’il s’agit de lui, est situé à la Nouvelle Route Tam-tam, à la Montée Jouvence, dans le VI ème Arrondissement de Yaoundé, capitale politique du Cameroun. Nous sommes allés à la rencontre de Minette Kamdem, promotrice de cette marque de cosmétiques.

Pouvez-vous nous dire qui est Minette KAMDEM ?

Minette KAMDEM est une jeune Camerounaise, entrepreneure, épouse et mère qui, à travers sa marque Teint d’Afrique *Cosmetiques , rêve de restaurer l’image de la femme africaine, en s’impliquant activement dans des sujets tels que l’acceptation de soi et la préservation de l’identité.

Quels sont les traits distinctifs de Teint d’Afrique Cosmétiques?

Teint Teint d’Afrique Cosmetiques est une philosophie, un désir d’authenticité et d’originalité, au-delà d’une simple marque. Nous l’avons voulu ainsi, car il y a tout un travail de sensibilisation derrière ce concept. Ce nom, nous ne l’avons pas choisi au hasard. J’aurais pu l’appeler Mika Cosmétiques, mais je ne l’ai pas fait parce que je ne voudrais pas me l’approprier. Nous l’avons créé pour toutes les femmes, et ce nom, c’est à dessin, pour que toutes, nous puissions nous reconnaître en lui.

Quelle est la plus-value de Teint d’Afrique Cosmétiques, dans cet univers féroce du cosmétique, et où il est très difficile de séparer le bon grain de l’ivraie ?

L’originalité de Teint Teint d’Afrique Cosmetiques réside dans deux choses :
– La matière première utilisée est issue en grande partie de nos terres. Ce sont des produits que nous connaissons tous : citron, carotte, pomme de terre, charbon, aloe vera, bave d’escargot, beurre de karité, peaux de plantain, noix de coco, et j’en passe. Vous voyez donc qu’il s’agit des produits de notre quotidien, et que nous avons tenu à valoriser autrement ;
– La qualité des produits finis. Nous avons misé sur une qualité assez hautement remarquable de nos produits. Que ce soit sur la forme (packaging, visuels) que sur le fond (efficacité approuvée par les clients ). Nous avons misé sur ces aspects d’une importance qui n’est plus à démontrer, pour déconstruire le mythe selon lequel ce qui est bon vient seulement d’ailleurs. À travers cette marque, nous comptons élever le niveau du Made In Cameroon, que ce soit dans les habitudes de consommation ou dans des idées préconçues.

Vous êtes peu ou prou connus au Cameroun, alors que vous êtes accrédités par des experts , de fabriquer les meilleurs cosmétiques. Comment comptez – vous vous déployer plus amplement , et quelle est votre stratégie pour gagner en visibilité ?

Déjà, permettez moi d’expliquer ce paradoxe avant de vous dire comment nous comptons nous déployer. Ce paradoxe s’explique par le fait que les médias (dans la plus grande majorité) ne s’y intéressent pas vraiment. Les gens sont hypocrites. Ne nous trompons pas ; l’humain est conditionné pour être attiré par ce qui tape dans l’oeil. Beaucoup disent non à la depigmentation parce qu’ils veulent embrasser la foule mais très peu sont ceux qui y croient et qui s’en font le porte-parole. Soit. Les produits non décapants ne rapportent pas autant l’argent que le « djansang ». Tout le monde va profiter d’un événement de foule pour faire son petit show, mais combien sont ceux qui valorisent les personnes ou les marques qui vont dans le sens contraire de ce fléau ? Pour notre déploiement au Cameroun, nous comptons dès cette année, embrasser la grande distribution, afin de rendre déjà le produit disponible pour un plus grand nombre. Nous comptons également engager une communicatin par les médias traditionnels, si les moyens nous le permettront, car jusqu’ici, nous n’avons fait que du digital à cause des coûts abordables offert par ce secteur. Nous n’allons pas rentrer dans le fond de notre stratégie, sinon, cela ne serait plus une stratégie.

Avez-vous prospecté jusqu’ici parmi les célébrités camerounaises pour trouver celles qui pouvaient promouvoir vos produits qui eux, ne sont pas décapants ?

Dans notre communication, nous avons travaillé avec certaines personnalités publiques qui, ont accepté de nous prêter leur image, afin de porter haut notre philosophie. Je veux citer : l’artiste Daphne, l’humoriste Moustik le Charismatik, la très talentueuse actrice Hortavie Mpondo, la petite Winnie, la blogueuse Binkù la nerveuse… autant de personnes qui ont des abonnés de par le monde et qui, ont permis de faire connaître notre marque à l’extérieur. Aujourd’hui nous avons environ 22 points de représentation hors du Cameroun, et nous ne comptons pas nous y arrêter. D’ailleurs, étant une marque pleine d’avenir, Teint d’Afrique Cosmetiques offre l’opportunité à toute personne qui le désire, de devenir revendeur ou franchisé, avec un capital assez abordable. Nous réitérons que Teint d’Afrique Cosmetiques est la marque leader du futur de la cosmétique au Cameroun. Il faut très vite nous solliciter, car plus tard il sera peut-être trop tard.

Un conseil au public sur les produits cosmétiques, notamment aux femmes ?

Je le dis toujours, tout ce que notre peau « consomme » rentre dans notre organisme. Nous sommes en Afrique, où on meurt encore de paludisme. Je pense qu’il n’est donc pas nécessaire de se compliquer la santé avec des produits nocifs. Très souvent, les discours marketing peuvent être trompeurs en rassurant les consommateurs sur une absence totale de danger. Mais, entre nous, avez-vous déjà vu quelqu’un dire que ce qu’il vend peut vous causer des ennuis ? Non ! Donc j’invite les consommateurs à être plus vigilants sur la composition des produits cosmétiques. Observez la prolifération en Afrique des maladies telles que les cancers de la peau, l’acné, l’hypertension artérielle, le diabète et des imperfections telles que les vergetures,… Vous verrez, en cherchant bien que ces maladies sont causées en majorité par ce que nous consommons, aussi bien par la bouche que par la peau. Alors, que chacun à son niveau, limite les risques en faisant des choix avisés.

Sources :  camer.be

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]