Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose

Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose 7

Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose

La campagne de vaccination pour réduire la pandémie du Coronavirus au Cameroun est lancée depuis lundi. Après le département du Mfoundi, le Mbam-et-Inoubou reçoit ses vaccins.

Les premières doses du vaccin Synopharm ont été reçues par le Ministre de la santé publique Malachie Manaouda suivi de son secrétaire général. Après cet exemple, le coup d’envoi a effectivement été lancé. Hier, 13 avril 2021, l’hôpital de district de Bafia dans le Mbam-et-Inoubou ( Centre) a reçu la caravane en présence de l’autorité administrative et municipale de la ville.Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose 9 Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose 10

Les premiers vaccinés dans le Mbam-et-Inoubou
Les premiers vaccinés dans le Mbam-et-Inoubou

Absalom Woloa Monono, préfet du département du Mbam-et-Inoubou, Zintchem à Bodio Marthe Félicité, maire de Bafia, Mbuih Idrisu Njah, directeur de l’hôpital de district de Bafia ; sont les premiers dans le département à encaisser les doses du vaccin Synopharm. Les trois personnalités ont tenu à montrer l’exemple au reste de la population et plus particulièrement au personnel santé dont cette première phase est destinée.
Pour Absalom Woloa Monono, préfet du département du Mbam-et-Inoubou « Nous sommes venus aujourd’hui montrer l’exemple à tous nos populations. Il faut que tout le monde se protége de cette pandémie en se vaccinant. Nous leur demandons par ailleurs, de continuer à respecter les mesures barrières prescrites par le gouvernement. »
En effet, selon les chiffres enregistrées seulement dans l’arrondissement de Bafia, l’hôpital de district compte 148 cas testés positifs au coronavirus. Ce d’autant plus inquiétant que selon le directeur de cet hôpital, « Ce qui est embêtant est que du 01 mars à ce jour, on enregistre 127 cas contaminés. » Soit un ratio de 21 cas contaminés avant le mois de mars 2021.
Des chiffres qui donnent froid au dos. Ce qui incite une fois de plus le docteur Mbuih Idrisu Njah à saisir l’opportunité à lui offerte pour lancer une alerte à l’endroit de l’Etat.  « Il faut que l’Etat mette vraiment le vaccin à la disposition des populations. Les populations en demandent. » Une requête confortée par le premier magistrat municipal de Bafia Zintchem à Bodio Marthe Félicité. Cette dernière, dans son allocution de circonstance, dévoile les déboires auxquels fait de sa localité sur le plan sanitaire.

Zintchem à Bodio Marthe Félicité, maire de Bafia
Zintchem à Bodio Marthe Félicité, maire de Bafia

« la ville de Bafia, de par sa proximité d’avec la capitale Yaoundé, faisant figure de grande agglomération, est exposée à la progression de la pandémie du covid-19 en raison du mouvement incessant des personnes qui vont et qui viennent. Pour pallier le phénomène de la contamination de nos populations, je ne cesse de développer des stratégies visant à limiter les effets de cette pandémie dans notre environnement. Régulièrement, je mène des campagnes de désinfection des lieux publics tels que les bureaux administratifs, les écoles, les hôpitaux et les marchés, les gares routières, les commerces ; La sensibilisation au respect des mesures barrières se fait sans arrêt. Malheureusement, la pandémie ne fait que progresser au sein de nos populations. Pour vous informer de ce que les populations de Bafia ne bénéficient pas assez d’un cadre sanitaire fiable. Je viens solliciter de votre haute bienveillance, en ma qualité de présidente du comité de gestion de l’hôpital, l’affectation des médecins et de spécialistes (toutes spécialités confondues) dans notre cher Hôpital de District. J’ai envie de faire de ce dernier une unité de prise en charge covid. Pour ce faire, je souhaite avoir de vous une dotation en oxygène, un certain type d’équipements s’impose sur le plan technique, changer cette radio archaïque et nous doter d’une radio standard, redorera le blason de notre Hôpital. Monsieur le Ministre, je ne terminerai pas mon mot sans parler des ressources humaines qui sont une véritable épine dans cette institution hospitalière ; Pas de chirurgien, pas de gynécologue, pas de pédiatre, Bref aucun spécialiste ne vous répondra ici au moindre appel depuis plusieurs années ; Sur le plan infrastructurel, l’hôpital a connu une dégradation légendaire et les salles qui abritaient certains malades sont vidées à ce jour parce que depuis un an, la tornade aura emporté la toiture. »

Des doléances qui ne sont pas parvenues aux oreilles de sourds. Le docteur Yves Mathieu Zoa Nanga, inspecteur général des services médicaux et paramédicaux au Minsanté représentant personnel du ministre Malachie Manaouda assure d’acheminer à la hiérarchie.

La caravane de vaccination se poursuit sur le triangle national. En rappel, c’est 200 000 doses de vaccins Synopharm ( vaccin chinois) qui ont atterri sur le tarmac de l’aéroport de Nsimalen, dimanche, 11 avril 2021. D’autres doses  d’origines différentes sont en cours de téléchargement.Cameroun- Vaccin Synopharm : le Mbam-et-Inoubou reçoit sa dose 11

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]