Formation du personnel: Le Cameroun, meilleur élève D’AFRIGIST  

Formation du personnel: Le Cameroun, meilleur élève D’AFRIGIST   1

Formation du personnel: Le Cameroun, meilleur élève D’AFRIGIST

 

Le ministre des Domaines du Cadastre et des affaires foncières Henri EYEBE AYISSI a tenu à remercier ses convives du 23 avril 2024 pour la qualité de la formation donnée aux étudiants Cameroun dans cette institution. En effet, le Directeur exécutif le Prof. Lazare Mustapha OJIGI conduisait la délégation de l’institut régional africain des sciences et technologies de l’information géospatiale (AFRIGIST).

 

 

 

Depuis sa création, l’institut régional africain des sciences et technologies de l’information géospatiale (Afrigist) enregistre plus de 294 lauréats Camerounais. Parmi eux, on note que depuis plus de 15 ans si les performances en matière de bonne gestion du cadastre sont perceptibles, c’est grâce aux anciens étudiants d’AFRIGIST qui ont gagnés la confiance des pouvoirs publics camerounais. Au niveau national, à travers ses formations AFRIGIST à apporté d’importantes contributions à l’édification de la formation dans le domaine des sciences de la technologie géospatiale. Cela a permis de réduire considérablement les manquement observés. Ces formations ont permis d’améliorer les performances des professionnels camerounais dans l’utilisation des techniques et d’informations géospatiales dans leur différents domaines d’activités et plus particulièrement au cadastre. Car en effet, l’intégration et l’analyse dans les contextes géographiques temporelle et spatiale ont acquis une constante croissante en résolution des projets, à la prise des décisions, à la bonne gouvernance dans les secteurs précis. Au niveau du Ministère des domaines du cadastre et des affaires foncières, depuis environ 15 ans, la direction du cadastre, direction stratégique est dirigée de façon ininterrompue par des personnels sortis tout droit de cette illustre institution. Pour le Ministre Henri EYEBE AYISSI,  « nous vous sommes particulièrement reconnaissant pour le travail qui a été fait. » s’adresse t’il à ses invités.

En effet, cette audience a le mérite d’avoir permis aux deux institutions de faire le tour de la qualité des relations entretenues entre le Cameroun et AFRIGIST et de se projeter l’avenir .  « J’ai choisi d’évoquer en troisième lieu en quelques mots, les axes et les points qui doivent contribuer à la performance et à l’amélioration de l’institut. En les listant, nous avons pensé à l’harmonisation des montants de contributions en tenant compte du nombre des candidats définitivement retenus. L’expertise et la facilitation de la digitalisation du cadastre camerounais. Nous avons pensé à la révision, à la hausse du cota des places réservées aux potentiels étudiants camerounais. Nous avons également pensé à la hausse des bourses des étudiants camerounais. Nous avons aussi pensé à la création d’une filière spécifique centrée sur la conservation et l’archivage des domaniocadastrales pour la professionnalisation du personnel dans ces domaines…  »

S’il faut le rappeler, dans la vision du président Camerounais Paul BIYA, la formation du capital humain est l’un  des facteurs déterminant. Pour ce faire,  au Cameroun, un grand chantier de la mise en place d’une digitalisation du cadastre, d’un système permettant que tout le territoire national soit appréhendé de tel façon qu’il y ait une maîtrise de l’espace national en termes de territoire et que toutes les conclusions puissent en être tirée dans les projets de développement.  « Nous avons un réseau géodésique national, un programme qui est en cours…  » Une initiative qui requiert les services d’AFRIGIST.

 

Hervé FOUDA

 

Réactions

 

ABDOULAYE BELEM, Directeur Exécutif adjoint AFRIGIST  « on est très satisfait des suggestions et des directives qui nous ont été données. »

 

 L’audience de ce jour était pour présenter à son excellence monsieur le ministre, les progrès et le activités à AFRIGIST. Et comme vous le savez, le Cameroun est membre d’Afrigist depuis 1983 et depuis lors, le Cameroun a été l’un des pays membres leaders au niveau de l’institution contribuant de manière efficace et de manière déterminante au progrès de l’institut avec des directives comme son excellence l’a fait aujourd’hui encore pour donner des directives afin que notre institution puisse rayonner encore plus au niveau de l’Afrique. Donc, c’est ce qu’on est venu recueillir auprès du ministre et on est très satisfait des suggestions et des directives qui nous ont été données. On travaillera avec le conseil d’administration pour les mettre en œuvre.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]