Les paris sportifs – les stéréotypes courants

Le numéro un des mythes

Le monde des paris sportifs est plein de nuances, beaucoup de choses semblent étranges et inexplicables pour un débutant. Le parieur inexpérimenté, qui dispose encore de peu de temps sur les sites de paris, apprend les bases et commence rapidement à « tout comprendre ». Ce qu’il ne faut pas croire, c’est que « toutes les boutiques de paris trichent ».paris sportifs

Les bureaux des bookmakers modernes fonctionnent selon des schémas fiables, ce qui donne au joueur certaines garanties. Bien sûr, il y a des escrocs sur le marché, mais si vous choisissez une société de paris de manière responsable, vous n’avez rien à craindre.

Vous pouvez faire de meilleures paires dans une boutique de paris en ligne, mais il est préférable de le faire par l’intermédiaire de betwinner.

Top 5 des stéréotypes sur les paris que vous devriez cesser de croire :

Parier n’est pas très difficile, cela ne demande aucun effort supplémentaire

Bien sûr, un gain aléatoire peut être le résultat d’un pari même rapide et irréfléchi, mais s’il ne s’agit pas de gains aléatoires, mais d’un revenu stable, il ne sera pas possible d’atteindre le résultat souhaité sans un investissement en temps important. Seule une approche réfléchie et globale des paris permettra d’atteindre le succès, et cela nécessite de l’expérience et certaines compétences qui ne peuvent pas être développées en quelques jours.

Parier uniquement sur les favoris

Une autre idée fausse que vous pouvez rencontrer est qu’il est plus sûr de parier sur les favoris. C’est peut-être vrai dans un certain contexte, mais il convient de se rappeler qu’il n’existe pas de stratégie gagnant-gagnant. Chaque équipe échoue tôt ou tard. Chaque sportif connaît des hauts et des bas.

Si l’on raisonne en termes purement financiers, les paris sur les favoris sont souvent inefficaces. L’avantage évident se reflète dans la ligne du bookmaker avec des cotes basses. Parier inconsidérément sur le plus fort n’est tout simplement pas rentable – le meilleur ne fait pas le profit escompté même s’il gagne.

Les analystes sportifs ne travaillent que pour le bureau du bookmaker

Les pronostics d’un joueur ne lui confèrent pas une « immunité » contre la perte. Mais 2/3 des joueurs préfèrent écouter les analystes plutôt que d’assumer leurs responsabilités et de prendre leurs propres décisions. Il est compréhensible qu’en cas d’échec, ils commencent à blâmer les experts sportifs, affirmant qu’ils ne travaillent que pour le compte du bookmaker. Les pronostics inexacts des professionnels ne sont pas le fruit des machinations des opérateurs des bookmakers. Ces analystes supposent un résultat POSSIBLE de l’événement, en utilisant les informations disponibles, à savoir :

 

  • Le format et le lieu de l’événement ;
  • La préparation physique des athlètes ;
  • la motivation des joueurs ;
  • les résultats des matchs précédents.

 

Les bookmakers ne chassent pas les parieurs, ils gagnent de l’argent sur la marge. De plus, il n’est pas rentable pour eux que les utilisateurs perdent. Si c’est le cas, ils peuvent soupçonner le bookmaker d’être peu scrupuleux et refuser ses services.

Les bookmakers bloquent les joueurs à succès

Il ne faut pas se voiler la face : réduire les limites et bloquer les joueurs à succès est un mythe. Mais cela arrive encore parfois, et généralement dans les bureaux de bookmakers peu scrupuleux.

Et parfois, le blocage est le fait des joueurs eux-mêmes, qui.. :

  • créent plusieurs comptes à la fois sur un même site
  • essaient de gagner de l’argent grâce à des situations d’arbitrage
  • utilisent des stratégies de jeu interdites ;

Pour éviter le blocage injustifié de votre profil, ne vous inscrivez qu’auprès de bookmakers légitimes opérant sous licence de commissions de jeux réputées.

Le risque est une chose noble

Ce n’est pas parce qu’une stratégie de pari n’a pas fonctionné deux ou trois fois de suite qu’elle ne fonctionne pas. Ce point de vue est partagé par les professionnels qui sont prêts à travailler sur le long terme. Mais c’est précisément cette approche qui a donné naissance au mythe selon lequel une succession d’échecs ne fait qu’augmenter les chances de gagner à l’avenir.

C’est en partie vrai, mais il faut être plus clair :

  • Il faut choisir des stratégies à risque minimal ;
  • Cette règle ne peut pas s’appliquer à n’importe quelle discipline ou option de pari ;
  • Les joueurs inexpérimentés ne peuvent pas distinguer les marchés prometteurs des marchés sciemment perdants ;
  • Si la tactique choisie n’est pas payante au bout d’un mois, elle doit être ajustée ou une autre stratégie doit être privilégiée