Cameroun : 9ème édition du Grand prix de l’eau : La Fenap gagne le pari de l’organisation

Cameroun : 9ème édition du Grand prix de l'eau : La Fenap gagne le pari de l'organisation 1

    Le  cyclopiste totalement rénové de Yassa dans la ville de Douala a été le cadre de lancement de cette compétition et la reprise des activités de la fédération nationale des pratiquants du vélo Afrique Centrale ( Fenap)  ce 25 octobre 2020.

    C’était  la joie des retrouvailles pour une reprise des compétitions après la décision du ministre des sports et de l’éducation physique,le 1er octobre dernier,levant la suspension des activités sportives au Cameroun à cause de la pandémie à Covid 19. Les coureurs, privés de compétition depuis 7 mois environ, avaient faim manifestement faim,pour le plus bonheur du public. On pouvait craindre pour la qualité et le niveau de ce 9ème Grand Prix de l’eau après la longue période d’inactivité des coureurs.  Les inquiétudes ont  vite été levées durant des courses très serrées et disputées.  En séniors messieurs, Eric Ngomeni Kuissi, de Progiciel Velo Club,maillot jaune, et grand favori grâce à un bon début de saison,n’a pas déçu en enlevant ce Grand Prix de l’eau. «Cette victoire renforce mon moral car je compte garder ce maillot jaune le plus longtemps possible,et pourquoi pas,jusqu’à la fin de la saison. Ma fierté est d’ailleurs plus grande car j’ai réussi à vaincre mon challenger le plus redoutable à savoir Idriss Kono de Bâtisseurs Vélo Club, vainqueur l’an dernier.» a-t-il soufflé. Au  3ème rang derrière ce duo d’enfer on retrouve,le non moins brillant Franklin Guimkeng de Progiciel Vélo Club,suivi de Junior Kankeu d’Achega Vélo Club. Cresus Niadjeu,de Bâtisseurs, 5ème complète ce quinté gagnant. Dans le tableau féminin c’est Merveille Mboua,qui a terminé au sommet en devançant Orlaine Lekané. Pour la jeune femme,la sa détermination et son expérience lui ont permis de surmonter un relatif handicap du manque de fraîcheur physique dû à la longue période d’inactivité causée par la pandémie à Covid19.  La joie et la satisfaction de Merveille se calquent sur celles des organisateurs au premier rang desquels Flavien Guetsa,le président de la FENAP qui n’a pas caché sa joie de piloter cette reprise.  Une satisfaction selon lui qui a également été possible grâce à l’équipe des mécaniciens partis de Yaoundé pour dépanner la caravane ,bloquée au niveau de Boumnyebel,avant la course de dimanche dernier. Un travail d’équipe qui constitue le seul gage de succès au sein de la FENAP. Être plus fort que la Covid 19. Le patron de la FENAP et ses collaborateurs comptent ainsi s’appuyer sur la réussite de ce Grand Prix de L’eau pour tenir les délais d’un agenda chargé d’ici la fin de saison. Il faudra d’abord mettre à jour un calendrier mis à mal par la Covid 19. Cela passe par «La Tempête des as sur la capitale», (TASC FORCE),qui propose une une course chaque week-end avant la clôture de la saison.  L’objectif étant de tenir toutes les courses de l’année annulées ou reportées à cause de la Covid 19.Ainsi l’étape Yaoundé-Mbandjock,sur 200 km en aller-retour, le 31 octobre prochain, en  est le 1er indicateur.

 

Thomas Olivier  Belibi

Paul Fils Eloundou
Journaliste camerounais et maître en droit privé fondamental à l'Université de Yaoundé 2 SOA.