Cameroun- Crise anglophone : Les chefs kidnappés sont libres

Cameroun- Crise anglophone : Les chefs kidnappés sont libres 1

Quatre des chefs traditionnels kidnappés par les sécessionnistes ont été présentés à la presse, le 03 Août 2018 à Yaoundé.

Malgré les efforts fournis par le président camerounais Paul Biya, pour mettre fin aux actes de barbaries orchestrés par les sécessionnistes dans les régions du sud-ouest et du Nord ouest, les séparatistes multiplient les actes d’atrocités sur les forces de l’ordre et sécurité, kidnappent des autorités , posent des actes de violences au sein de la population.  C’est dans ce contexte que 08 garants de la tradition ont été enlevés, le 16 juillet dernier par les terroristes au sud-ouest. Libéré mardi dernier au cours de la dernière marche patriotique à Buea, il a fallu attendre quelques jours pour qu’ils soient présentés à la communauté nationale et internationale.

Réaffirmant l’engagement du président Paul Biya à mettre hors d’état de nuire les ennemis de la nation, Paul Atanga Nji rassure les chefs traditionnels «le chef de l’État est avec vous et vous soutien sans relâche dans l’accomplissement de vos tâches et l’exercice de vos droits. Quand les terroristes vous  kidnappent, torturent sans motivation aucune, et pourtant vous êtes les garants de nos traditions. Je dois vous dire qu’ils vont payer pour ces actes de génération en génération…. Personne n’a le droit de porter atteinte à votre intégrité physique.»

Dans son propos de séance, le ministre de l’administration territoriale a profiter pour tirer un coup de chapeau au maire de Buea Patrick Ekema pour son courage, son patriotisme faisant de lui un modèle.

Paul Fils Eloundou
Journaliste camerounais et maître en droit privé fondamental à l'Université de Yaoundé 2 SOA.