Cameroun- Efficacité des performances : les Responsables du MINJEC outillés au CIAP de Mutengene

Cameroun- Efficacité des performances : les Responsables du MINJEC outillés au CIAP de Mutengene 1

Cameroun- Efficacité des performances : les Responsables du MINJEC outillés au CIAP de Mutengene

Les responsables des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées et sous-tutelle du ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique en séjour de travail dans la région du Sud-Ouest depuis le 19 juillet dernier ont échangé, le 21 juillet dans le cadre des travaux en atelier, sur un certain nombre de thématiques phares.

L’atelier 1 a travaillé sur le thème « éducation civique et volontariat ». Dans ce cadre, Lucie Ewoke Epse Lyonga, sous-directeur de l’éducation civique en milieu scolaire et universitaire (SDEMSU), a déroulé la nouvelle stratégie d’éducation civique et de sensibilisation des jeunes. Dieudonné Fabrice Zambo, quant à lui, cadre d’études au Centre national d’éducation populaire civique et de l’intégration nationale (CNEPCI), a présenté la structure, les activités ainsi que la stratégie nationale de sensibilisation et la démarche à entreprendre. Pour y arriver, il a recommandé aux participants l’élaboration d’une fiche technique de chaque activité menée avec des indicateurs de résultats bien identifiés. Halidou Sadjo, chef de département à l’Agence du service civique national de participation au développement (ASCNPD), a présenté les missions de l’agence et les concepts théoriques relatifs à l’encadrement des jeunes.
Pour ce qui est de l’atelier 2, il s’est penché sur la question de l’insertion économique des jeunes. Il était question de montrer la nécessité d’une bonne collaboration entre les responsables locaux du Minjec et les élus locaux en faveur d’un encadrement de proximité des jeunes.
En répondant aux préoccupations, le directeur de la promotion économique des Jeunes, Abdoul Karim Nassourou, a montré la nuance entre l’insertion Socioéconomique des jeunes et le financement des projets. Selon ce dernier, les responsables locaux devraient mobiliser les jeunes et les partenaires afin d’exploiter à leur niveau les opportunités présentes dans leurs différentes localités. Il leur a recommandé par ailleurs une collaboration de proximité, dépouillée des égos, entre les différents responsables locaux.
L’atelier 3 consacré à la thématique « intégration nationale et participation » a permis d’édifier les participants sur le contexte, le mécanisme et les objectifs de la mise en œuvre des Conseils municipaux jeunes (CMJ) et des Conseils régionaux jeunes (CRJ). Dans son exposé, Ahanda Avoula René, sous-directeur à la Direction de l’Insertion Sociale des Jeunes a insisté sur les fonctions et rôles à jouer par les jeunes élus locaux et la contribution des responsables municipaux. L’atelier 4 qui portait sur la thématique « gouvernance et appui institutionnel » a mis en exergue les différentes démarches administratives à entreprendre par les personnels et responsables du Minjec dans le sens de la gestion des personnels, de la solde et des pensions. Bikoue Carole Epse Eone, sous-directeur du personnel, de la solde et pensions, s’est attardée notamment sur les actes de carrières (nomination, affectation, détachement, mise en disponibilité, etc.) en insistant sur le moment de leur sollicitation.
Au cours de ces différentes activités en ateliers, l’on a noté la participation de tous, une attention particulière et surtout des contributions réciproquement bénéfiques.

 

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]