Cameroun- Forum Intergénérationnel Transfrontalier : Pour Prévenir les conflits intercommunautaires et la lutte contre les discours de Haine

Cameroun- Forum Intergénérationnel Transfrontalier : Pour Prévenir les conflits intercommunautaires et la lutte contre les discours de Haine 3

Cameroun- Forum Intergénérationnel Transfrontalier : Pour Prévenir les conflits intercommunautaires et la lutte contre les discours de Haine

C’était l’un des objectifs à atteindre au terme de ce forum tenue dans la ville de Maroua. Elle a le mérite d’avoir pu rassembler de nombreux jeunes ( plus de 300 ) venus de tous les départements de l’Extrème-Nord du pays et aussi du Tchad.

Placé sur le thème : « renforcement de la paix, la lutte contre les discours de haine et la prévention des conflits intercommunautaires », le forum intergénérationnel transfrontalier est organisé dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme National d’Éducation Civique par le Réarmement Moral Civique et Entrepreneurial (PRONEC-REAMORCE) et de la commémoration de la 17e édition de la Journée Africaine de la Jeunesse 2023. L’objectif de ces travaux était pour ce faire de Susciter des échanges entres les jeunes, les autorités administratives, religieuses et traditionnelles, les forces de l’ordre, les ressortissants d’autres horizons afin de renforcer le vivre ensemble. En effet, Ce Forum intervient dans un contexte marqué par la dégradation du niveau de moralité de notre société, par une crise du patriotisme et de l’intolérance, aux discours de haines, de tribalisme, de xénophobie, des fakes news, des messages de désinformation ainsi que par la recrudescence des atteintes aux valeurs civiques et morales, aux droits fondamentaux et à la paix, où les jeunes sont à la fois des acteurs et des victimes. D’où la mission du gouvernement et ses partenaires au développement d’élaborer des feuilles de route et autres plans d’action « Jeunesse, Paix et Sécurité », conformément à la résolution 2250 des nations unies. « C’est précisément l’un des output de ce forum de Dialogue intergénérationnel transfrontalier dont l’objectif est d’en sortir avec une feuille de route régionale « Jeunesse, Paix et Sécurité », pour la région extrême nord, voire aux frontières avec notamment le Tchad et le Nigeria, pays frères, dont les sorts sont intimement liés avec le Cameroun, en matière de paix et sécurité, dans cette sous-région du bassin du lac Tchad. » déclare le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou. Pour Yvonne Mataturu, représentante de l’UNESCO, il s’agit de semer les graines de la Paix dans les esprits des Hommes. « Nous devons assurer cette cohésion sociale mais aussi l »accompagnement socioéconomique des jeunes, car un jeune désœuvré est plus poussé vers l’extrémisme violent. », indique t-elle. Aussi, elle charrie la tenue de ce dialogue intergénérationnel qui vient à point nommé pour échanger avec les jeunes qui ont beaucoup à donner,  » ils ont juste besoin d’être écouté », dit-elle.

Cameroun- Forum Intergénérationnel Transfrontalier : Pour Prévenir les conflits intercommunautaires et la lutte contre les discours de Haine 5
Les travaux présidés par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique ont permis de déceler les prédispositions à la coexistence pacifique. Pour le Dr MBARKOUTOU, Universitaire L’Intergénérationnel intègre 04 dispositions : disposition mentale: reconnaître qu’ils appartiennent à la même nation , Celle-ci transcendant le territoire étatique ; reconnaître que les jeunes sont un potentiel sur lequel l’on doit s’appuyer ; la compréhension de la Notion d’Intergénération. Il s’agit de comprendre pourquoi on s’associe, pourquoi il faut sortir du contre discours et entre dans l’engagement. L’Intergénérationnel est une rencontre entre deux catégories qui ont chacune du potentiel. La dimension active de l’action. Il faut dire que cette dernière est conditionnée par les trois premières. Car dès lors qu’ils sont mobilisés le jeune peut se lancer dans les activités d’entrepreneuriat, dans la promotion de la culture et même dans le champ politique pour se faire connaître.

Comme recommandations du Forum, aux pouvoirs publics et Partenaires au développement, il s’agit de: Accroitre l’engagement et l’investissement dans la Jeunesse; Renforcer la participation des jeunes, renforcer l’information et la communication de l’opinion publique sur les actions menées par les jeunes via le cnjc, mener une action humanitaire vers les jeunes des régions en crises, mettre les jeunes dans les conditions idoines afin de les préparer pour le développement; prendre en compte les aspirations des femmes dans le, processus de prise de décisions.

À l’endroit des jeunes

Il s’agit pour eux de reconnaitre leur appartenance à la nation camerounaise, reconnaître qu’ils sont un potentiel, Avoir la culture du respects des valeurs traditionnelles, cultiver la Culture de la tolérance.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]