Cameroun-lutte contre la cybercriminalité : L’ANTIC renforce les capacités d’une vingtaine de journalistes

Cameroun-lutte contre la cybercriminalité : L’ANTIC renforce les capacités d’une vingtaine de journalistes 1

Cameroun-lutte contre la cybercriminalité : L’ANTIC renforce les capacités d’une vingtaine de journalistes 

L’Agence Nationale des technologies de l’information et de la Communication (ANTIC) a organisé du 23 au 24 mai 2024 à Yaoundé, un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur le thème, « Comprendre la cybercriminalité pour un reportage efficace. ».

Pendant deux jours, les professionnels de la collecte, du traitement et de la diffusion de l’information réunis autour de l’association dénommée « Dawn journalist » et sa présidente Tricia Oben, vont recevoir de la part des responsables de l’ANTIC, des formations de renforcement de capacités sur la question cinglante de la lutte contre cybercriminalité afin de réussir un bon reportage.

Ainsi, à l’ère de la société de l’information, internet ne cesse de gagner en influence dans notre société. Les moyens de communiquer et d’échanger de l’information évoluent et avec ceux-ci apparaissent des phénomènes nouveaux qui ne cessent de se complexifier, telle la cybercriminalité. Il s’agit donc d’une nouvelle forme de criminalité et de délinquance qui se distingue des formes traditionnelles en ce qu’elle se situe dans un espace virtuel, le « cyberspace ». Depuis quelques années, la démocratisation de l’accès à l’informatique et la globalisation des réseaux ont été des facteurs de développement du cyber-crime.

Bien Que les technologies numériques offrent d’énormes avantages, des individus aux intentions peu nobles profitent de la virtualité du cyberspace, de sa vitesse de transmission des informations et du sentiment d’anonymat qui y règne pour perpétrer des actes malveillants connus sous le terme de cybercriminalité. Avec un taux de pénétration d’internet de 45,6% en 2023 au Cameroun, l’on dénombre une prolifération de cyber crimes notamment le scamming ; le phishing ; la création des faux comptes ou encore le changement d’apparence des sites web.

C’est fort de tous ces phénomènes que l’ANTIC à décider de doter les professionnels des medias des connaissances qui leur permettront de mieux rédiger des articles ayant trait au domaine des TIC. « Notre objectif est de permettre aux journalistes de se rendre compte des subtilités de la cybercriminalité et ses implications. De contribuer à l’utilisation sure et responsable des TIC et d’aider les utilisateurs à anticiper et à prévenir la cybercriminalité. Les thèmes qui seront abordées durant l’atelier porteront sur la règlementation en matière de cyber sécurité et de protection de la vie privée ; la réponse aux incidents de cyber sécurité et gestion des crises ; la cyber sécurité et campagnes de désinformation et enfin la création des communautés en ligne. ». explique le représentant du directeur général de l’ANTIC. Ngwainbi Afuh Percy.

Soulignons tout de même que la lutte efficace contre la cybercriminalité passe par l’implication sans faille des parties prenantes notamment les organes de presse, les journalistes et le grand public, ceci en travaillant en synergie tout en adoptant des mesures proactives.

Myriane DJAMEGNE

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]