Cameroun – Municipales et législatives à venir : Les femmes déterminées à occuper 30% des sièges

Cameroun – Municipales et législatives à venir : Les femmes déterminées à occuper 30% des sièges 1

Environ 110 femmes dynamiques affutent leurs armes pour mieux affronter les élections législatives et municipales de février 2020.

Elles ont toutes opté de passer à l’école du coaching féminin organisé, par l’ONG More women in politics du Professeur Justine Diffo. Pendant près de trois jours, celles qui se font désormais appeler les « Amazones », ont été outillées sur les techniques et approches dans l’art de convaincre. Il était question pour celles-ci d’aiguiser au mieux les crocs pour mieux entamer la chasse aux voix.

Pour l’Honorable Menana, député du Mfoundi V

Honorable Georgette Menana, en pleine simulation de campagne électorale
Honorable Georgette Menana, en pleine simulation de campagne électorale

« Ce séminaire est d’une importance capitale à la veille des échéances à venir. Ces échéances qui concernent particulièrement les élections législatives et municipales. Ce n’est plus la présidentielle. C’est nous même qui sommes au devant de la scène. Et nous devons nous faire élire. C’est pour cette raison que je suis venue. C’est vrai que j’ai déjà une expérience sur le terrain, c’est des pratiques que je connais et que j’ai déjà eu à faire. Mais, on ne perd rien à toujours apprendre. L’école ne finit pas. Je suis également venue pour encourager et partager mon expérience avec celles qui voudraient aussi être élues. »

La présence de Françoise Puene ( Mami Nyanga), Pdg de l’hôtel Franco, marraine choisie exprès pour ce séminaire de coaching au féminin est venue rehausser l’image que souhaitais offrir l’initiatrice de ce concept, le Professeur Justine Diffo. Françoise Puene manifeste l’émotion et son engagement à faire de la gente féminine une force incontournable au Cameroun. Elle est claire. «  Aux élections municipales et législatives prochaines, nous mettrons tous en œuvre pour avoir un minimum de 30% »
Pour meubler ses séances de coaching qui ont durées 03 jours, le Prof. Justine Diffo met tous les moyens en jeu pour que les futures candidates se sentent dans un environnement électoral. En plus du personnel de coaching constitué de coachs chevronnés, une équipe réel d’Elections Cameroon ( Elecam) a été mobilisée. Entre simulation électorale, apprentissage du code électoral, de la constitution des dossiers de candidature, l’organisation au sein des partis, la cession de coaching s’est soldée, le 19 juillet 2019, par une cérémonie de remise des parchemins.

Anne Marie Tsitsol (au centre), en plein exercice de groupe
Anne Marie Tsitsol, (au Centre), en plein exercice de groupe

« Ce qu’on peut retenir en gros est que les femmes habituellement, quant elles vont aux élections, beaucoup ne savent même pas ce qu’il y a lieu de faire. Avec une formation comme celle-ci , on leur donne toutes les informations sur le processus électoral. Comment monter une liste, comment préparer sa campagne, comment se comporter lors de l’élection. Je pense que c’est important », confie Anne Marie Tsitsol, le maire de la commune d’Angossas.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]