juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Cameroun- offre énergétique dans les ménages: le délestage perd sa langue sept ans plus tard

Cameroun- offre énergétique dans les ménages: le délestage perd sa langue sept ans plus tard 1

De la production à la distribution, le gouvernement camerounais s’est fait violence pour qu’au soir de sept ans d’intenses activités, une franche partie des ménages fasse un break sur la question de délestage.

Le Programme Thermique d’Urgence (PTU) constitué des centrales thermiques d’Ahala (60 MW), de Mbalmayo (10 MW), d’Ebolowa (10 MW), et de Bamenda (20MW) ; la centrale thermique à gaz de Kribi (216 MW) ; le barrage hydroélectrique de Lom Pangar avec son réservoir de 6 milliards m3 d’eau; l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele (211 MW); l’aménagement hydroélectrique de Mekin (15 MW) constitue l’arsenal mis en place vaincre les coupures intempestives d’électricité dans les ménages urbaines et péri-urbaines. Les ouvrages effectués à un coût qui s’élève à plusieurs milliards de dollars US, représente un investissement en l’honneur de la population. Par conséquent, la puissance installée est passée de 900 MW au début du septennat à 1442 MW à sa fin, soit plus de 60%.

Les résultats, témoignent d’eux-mêmes. L’augmentation de l’offre énergétique du Réseau Interconnecté Sud (RIS), et dont l’impact est la baisse du déficit énergétique ; la réduction des délestages ; la diminution de la sollicitation des centrales thermiques à fuel lourd.

Les localités comme Mpolongwe (Kribi)-Mangombe (Edea), Bipaga, Mpolongwe dans la zone de Kribi, Bamenda, Mbalmayo et Ebolowa ; bénéfiecient du passage du réseau électrique. L’alimentation dans la région de l’Est n’est pas en reste. Les Arrondissements de Bengbis, Meyomessi, Djoum, Mintom, Oveng et environs (Endom, Somalomo, Mvangan et Nkolmetet entre autres) profitent aussi des couleurs de la lumière la nuit tombante. C’est donc d’environ 550 MW de plus qui est redistribué dans les ménages.

Les chiffres, une preuve

En ce qui concerne l’accès à l’électricité, le septennat qui s’achève permet le raccordement de plus 400 000 abonnés supplémentaires. Le nombre d’abonnés passant ainsi de 800 000 au début du septennat, à 1 200 000 à la fin du septennat, soit une augmentation de 50%.

De plus, au cours de ce septennat, les populations n’ont connu qu’une seule augmentation du tarif de l’électricité en 2012. Et depuis lors, ce tarif est resté constant, car l’Etat a consenti de compenser toute augmentation des tarifs.

Du soleil pour le secteur rural

Par ailleurs, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural, le projet d’électrification de 166 localités par systèmes solaires photovoltaïques mis en place, consiste à la construction de 166 centrales solaires de différentes capacités, des réseaux de distribution associés, à la réalisation de 22 240 branchements.

Ce projet permet à ce jour, de booster les activités économiques des différentes localités bénéficiaires à travers l’apport de cette source d’énergie propre aux écoles, centres de santé, commerces, unités de transformation agricole…

Bien plus, les élèves et autres étudiants de ces zones peuvent désormais profiter de cet éclairage favorable pour l’amélioration de leur rendement scolaire. Les populations s’adonnent d’avantage aux activités créatrices de revenu du fait de cette commodité.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]