Cameroun- Pénétrante Est de Douala: Nganou Djoumessi met la pression pour finir la phase II

Cameroun- Pénétrante Est de Douala: Nganou Djoumessi met la pression pour finir la phase II 1

Cameroun- Pénétrante Est de Douala: Nganou Djoumessi met la pression pour finir la phase II

Au regard des observations et appréciations faites par le Ministre des Travaux publics en visite ce mardi 23 mai, dans la région du Littoral, on peut affirmer que le projet de réhabilitation de la pénétrante Est de la ville de Douala, trois mois après le démarrage de la phase 2, a véritablement pris le bon rythme. Cependant pas suffisant pour le Ministre qui demande la compression des delais de livraison des travaux.

Dans son exécution, le projet est confronté à deux grands défis, l’un technique et l’autre, relatif à l’environnement urbain dans lequel il s’exécute. Pour la première raison, la présence de l’assistance technique Egis, est justifiée par la qualité des sols argileux et la rigueur dans les études du projet, qu’il s’agisse des travaux des couches de chaussée ou des ouvrages et giratoires. À côté de ces défis, la question de la fiscalité reste pendante dans la gestion du projet.

À date, l’avancement physique est estimé à 13,7 % correspondant à l’aménagement des voies alternatives identifiées (100%) ; aux études et installation de chantier (80%) ; à la construction de 09 dalots (100%) ; aux travaux de terrassement sur les deux voies à construire côté droit de la route existante sens projet (de Douala vers la Dibamba: 100%) et au déplacement des poteaux électriques côté droit de la route existante sens projet (de Douala vers la Dibamba: 100%). D

manière précise, le taux d’avancement des travaux du lot terrassement, chaussée et assainissements, exécuté par le sous-traitant MAG SARL est de 7%. Pour mieux apprécier les travaux en cours, le Ministre des Travaux publics a effectué plusieurs arrêts qui lui ont permis d’évaluer le rythme des tâches effectuées, l’organisation des équipes sur le terrain et la qualité des travaux. Au point kilométrique 11, le Ministre des Travaux publics, accompagné pour la circonstance par le Gouverneur de la région du Littoral, a apprécié des travaux de protection des talus et de mise en œuvre de la couche de forme. Les préoccupations du Maître d’ouvrage ont à cet effet convergé vers l’organisation du sous-traitant MAG Sarl, en charge des travaux de chaussée d’une part et de la fluidité du trafic d’autre part. Si l’entreprise Mag déploie 303 ouvriers le long de l’itinéraire du projet, il est important de relever que cette ressource doit davantage relever le niveau de production. Un peu plus loin au point kilométrique 12+500 où le ateliers sont principalement ceux de la mise en œuvre de la couche de forme et la pose des caniveaux, le Ministre des Travaux publics a formulé les mêmes recommandations relatives à l’accélération des travaux, pour faciliter la circulation des usagers à ce point stratégique de l’entrée de la ville de Douala. Il a spécifiquement instruit les travaux de nuit pour compresser les délais. A date, l’avancement des travaux du lot terrassement, chaussée et assainissement, exécuté par MAG, est estimé à 7%. Les travaux de cette phase 2 consistent à aménager principalement un Boulevard urbain de 3 x 2 voies de 3,50m sur un linéaire de 9 km chacune, entre le Carrefour Boko et le pont sur la Dibamba. Le projet comprend en outre plusieurs aménagements dont la construction de quatre giratoires; la construction des ouvrages d’art et d’assainissement dont un échangeur de type passage inférieur à portique ouvert (PIPO) au Carrefour Yassa et un échangeur de type SPDA à l’entrée du stade de Japoma ; l’aménagement des voies alternatives destinées à assurer la desserte des zones urbaines reliées à l’axe principal à aménager ; la construction des équipements urbains et publics ; les travaux de signalisation routière et d’éclairage public ; des aménagements paysagers et l’élaboration et le suivi d’un plan environnemental et social.

Le projet a entre autres pour objectifs de faciliter l’accès à la ville de Douala ; rendre aisé le déplacement des personnes et des biens et d’améliorer l’accès au stade de Japoma et aux autres infrastructures socio-économiques environnantes. Les prestations prévues dans cette phase 2 concernent le dégagement de l’emprise de tout encombrement ; l’aménagement des voies alternatives ; le déplacement des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone ; l’élargissement de 2×1 voies à 3×2 voies de 3,50m (Plateforme L>=34m) du point kilométrique 10+400 au point kilométrique 19+300 ; la construction de quatre giratoires (carrefour ARI, hôpital gynéco, Yassa et Japoma) ; la construction des ouvrages d’art et d’assainissement dont un échangeur type PIPO au Carrefour YASSA et un échangeur de Type SPDA à l’entrée du stade de JAPOMA ; l’élaboration et le suivi d’un Plan environnemental et social ; le maintien de la fluidité de la circulation ; la construction des équipements urbains et publics ; les travaux de signalisation routière ; l’éclairage public et les aménagements paysagers.
Au cours de la réunion présidée par le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi après la visite des bases vie des entreprises MAG Sarl et Magil, plusieurs contraintes ont été évoquées dont celle liée à la fiscalité, notamment le paiement par Magil des taxes et droits de douanes, conformément à la loi en vigueur qui intervient après la signature du contrat du partenaire et le défi technique relevé plus haut. S’agissant du cas précis de la fiscalité, le Ministre des Travaux publics a rassuré sur le traitement des requêtes introduites par Magil et a souligné à cet effet que des mesures seront arrêtées dans les prochains jours. Il a, au terme de cette réunion, instruit la compression des délais par l’accélération des travaux et études en cours.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]