Gilbert F. Hounglo « Notre plaidoyer est d’instituer le dialogue social. »

Gilbert F. Hounglo « Notre plaidoyer est d’instituer le dialogue social. » 1

Gilbert F. Hounglo « Notre plaidoyer est d’instituer le dialogue social. »

Le Directeur Général du Bureau International du Travail(BIT), a passé en revue ce 15 mai 2024 au siège du BIT à Yaoundé lors d’un point de presse, les grandes lignes qui ont emailées son séjour de trois jours au Cameroun.

Les questions de lutte contre le travail des enfants, de dialogue social, ou encore le travail décent sont entre autres points évoqués par le patron du BIT face aux medias. Ainsi donc s’agissant de la problématique de lutte contre le travail des enfants, Gilbert HOUNGLO pense que, « C’est un problème épineux parce que la solution a cela n’est pas souvent soit blanc ou noir, elle est souvent teintée parce que la question du travail des enfants est liée a la question de la pauvreté. 70% d’enfants en Afrique sont contraints à travailler que ce soit dans les mines ou encore dans les champs. La solution à cela commence par la lutte contre la pauvrette et nous devons mettre en place des mécanismes pour encourager les parents à envoyer les enfants à l’école. Nous devons mettre en place des programmes qui visent à lutter contre la pauvreté, les programmes qui visent a construire des écoles le plus proche possible des villages, et la mise en place des cantines scolaires, cela va contribuer à l’éducation des enfants plutôt que dans les champs. », Explique-t-il.

Soulignons au passage que 75% du travail de enfants s’opère dans le secteur agricole/rural, d’où l’impérieuse nécessité de créer des écoles a proximité des villages afin de tordre le cou à ce travail des enfants.

S’agissant du dialogue social qui un pilier dans l’amélioration de la gouvernance dans le milieu du travail, se présente comme une nécessité dans la mise en place du travail décent a cela le DG confie renchérit en disant que, « notre plaidoyer est d’instituer le dialogue social, on n’a pas besoin qu’il y est un problème pour se réunir. Le marché du travail camerounais est un monde très actif cela se traduit aussi dans l’activité syndicale. La solution que nous proposons aussi c’est que dans la diversité, il faut savoir laisser quelques priorités sectorielles de côté pour le bien commun global. » Ajoute-t-il.

Clap de fin de la visite de travail de trois jours du 12 au 15 mai 2024 du DG du BIT au Cameroun, une visite ponctuée par une série d’audiences avec plusieurs membres du gouvernement, mais aussi celui des plus marquants avec le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute qui, a abouti à une signature de convention du Programme Pays pour le Travail Décent(PPTD). Notons que ce protocole d’accord Tripartite va s’entendre jusqu’en 2026.

Myriane DJAMEGNE

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]