Uruguay 2018 : « Ce n’est pas un bon niveau en tant que tel »

Uruguay 2018 : « Ce n’est pas un bon niveau en tant que tel » 1

Telles sont les déclarations du sélectionneur national, Stephane Ndzana, accordé le 14 novembre dernier à la team press, après avoir visionné le deuxième match qui mettait aux prises l’Allemagne et la Corée du Nord par ailleurs détentrice du trophée.

Après cette sortie foiré de la phase de groupes, beaucoup restent à faire dans la tanière des lionnes indomptables. Malgré les manœuvres peu catholiques de l’arbitre central, qui ont valu l’exclusion de deux joueuses camerounaises. L’on a constaté que le Cameroun était mal organisé sur l’aire de jeu. La défaite de (3-0) face aux Etats Unis n’est pas un fait de hasard. D’après les analyses de l’entraîneur et consultant de football, Henri Manga, au cours d’un entretien accordé à une radio privée du Cameroun, « Il faut dire que les bébés lionnes ont été totalement dominées dans tous les compartiments, dans les transitions, dans la maîtrise collective. 47% de possession pour les camerounais (…) »

Cette première rencontre manquée est une leçon pour le staff technique pour afin asseoir une bonne stratégie pouvant espérer un passage au deuxième tour. La deuxième sortie des bébés lionnes est prévue  le 17 novembre prochain face à l’Allemagne. Cette dernière a par ailleurs stoppé les ardeurs de la Corée du Nord sur le score de  (4-0).  « Les allemandes sont très dangereuses dans le jeu arrière, dans les transitions » ajoute le consultant de football. Le coach national ne trouve pas en cela un problème. La preuve dans un entretien donné à la team press de l’équipe nationale, « nous avons vu les prochaines adverses jouées toute l’heure (après la rencontre des lionnes tenue le 14 novembre…Ndlr), c’est bas. Ce n’est pas un bon niveau en tant que tel ». L’entraîneur et consultant de football a tout de même vu certaines failles qu’il va falloir combler. « Nous pensons seulement que Stéphane Ndzana va davantage resserrer ces rideaux. Lors que les bébés lionnes perdaient le ballon, elles perdaient totalement leur sang-froid, il faut davantage travailler la confiance lors des prochaines séances ». Pour l’heure, le Cameroun est classé dernier de sa poule C avec zéro point. Il partage cette position avec la Corée du Nord. Tandis que l’Allemagne par ailleurs prochaine adverse des lionnes occupe le fauteuil de leader. il est suivi par les Etats-Unis avec trois points chacun. Les coéquipières de Viviane Mefire doivent mouiller les maillots pour afin renverser la tendance. Cette déclaration du coach principal est-elle un acte patriotique ? En tout cas comme disent les anglo-saxons « Just wait and see »