Cameroun- Campagne de distribution 2022-2023 des MILDA :  Tout ce qu’il faut savoir

Cameroun- Campagne de distribution 2022-2023 des MILDA :  Tout ce qu'il faut savoir 1

Cameroun- Campagne de distribution 2022-2023 des MILDA :  Tout ce qu’il faut savoir

Au Cameroun, la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), en campagne de masse et en routine, est l’intervention majeure de la lutte antivectorielle. La distribution des MILDA s’effectue en fonction des spécificités des régions et districts de santé.

Le Cameroun fait partie des onze pays en Afrique Sub-saharienne où la morbidité et la mortalité du paludisme est élevée. Pour y faire face, le pays a retenu l’approche « High burden to High Impact» (HBHI) dans son nouveau Plan Stratégique National de Lutte contre le paludisme (PSNLP) 2019 – 2023. Dans ce contexte, le pays avec l’appui de l’OMS, a stratifié le fardeau du paludisme dans le pays et les interventions à mettre en œuvre au niveau de chaque district afin d’avoir un plus grand impact sur la mortalité et la morbidité du paludisme. Le niveau de risque palustre issu de la stratification présente quatre niveaux : « Very high », « High », « Medium » et « Lowest ». Dans la requête de financement (NFM3), le pays avait opté pour 02 types de MILDA pour
maximiser cet impact à travers la lutte antivectorielle : les MILDA dites standard, imprégnées d’un seul insecticide de la classe des pyréthrinoïdes et les MILDA avec le Pipéronyl Butoxide (PBO) pour les zones où la résistance des vecteurs est faible et est de type métabolique. La répartition dans les 189 districts de santé du pays était la suivante: 136 districts MILDA standard et 53 districts MILDA+PBO. La perspective de doter certains districts de santé en MILDA de nouvelle génération (MILDA couplées à un insecticide d’une autre classe, à l’instar du Chorphenapyr pour Interceptor G2
(IG2)) à amener le pays à redéfinir la répartition de ces différents types de MILDA et de cibler les districts où leur distribution permettra d’avoir un plus grand impact. En effet, Les résultats issus de la surveillance entomologique menée dans quelques sites sentinelles ont montré que, An. gambiae s.l., vecteur majeur du paludisme est sensible au Chlorfenapyr.
Les besoins totaux du pays en moustiquaire imprégnées pour le compte de la campagne de distribution de masse 2022-2023 s’élevé à 16 756 141. Le pays se propose de distribuer trois types de moustiquaires, les MILDA standard, les MILDA+PBO et les IG2 dont les quantités sont de 2 364 062, 8 280 154 et 6 111 925 respectivement. Suivant les sources de financement, un total de 13 121 853 seront acquis sous financement du Fonds Mondial et 3 634 288 sous financement de l’Etat du Cameroun. Quant au chronogramme d’arrivée des MILDA, il prévoit trois phases : pour le premier semestre 2022, livraison de 5 759 395 MILDA ; la seconde phase au second semestre 2022, avec la livraison de 5 194 858. Une phase 3 est prévue au premier semestre 2023, avec la livraison de 5 801 888. Afin d’adresser les problèmes d’ordre logistique, il ne sera pas déployé plus de deux types de MILDA dans chaque région.

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]