RCA- Suite des attaques terroristes : Les rebelles CPC indexent les instructeurs russes

RCA- Suite des attaques terroristes : Les rebelles CPC indexent les instructeurs russes 1

RCA- Suite des attaques terroristes : Les rebelles CPC indexent les instructeurs russes

Dans un communiqué, les rebelles CPC nient leur implication dans la mort de plusieurs jeunes commerçants qui voyageaient à moto vers le marché de kouki à Bossangoa. Le gouvernement avait attribué la responsabilité de cet incident aux rebelles.

L’ONU a affirmé dans un communiqué jeudi 22 juillet dernier, que treize civils ont été tués la veille en Centrafrique à 300 km au nord de Bangui. Les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement ( CPC ) contrairement au communiqué de la MINUSCA font état de 16 morts assassinés et démentent leur implication dans cette attaque.
Ils accusent les « instructeurs russes de la société militaire Wagner » d’être responsable de ce massacre. Officiellement, la Russie confirme uniquement la présence de 1135 « instructeurs non armés ». Mais les organisations non gouvernementales agissant sur le terrain, la France et L’ONU affirment qu’une majeur partie de ces hommes sont du groupe privé russe de sécurité Wagner. Pour les nations unies, l’armée Centrafricaine en collaboration avec les « instructeurs » russe ont commis plusieurs « violations du droit humanitaire international »(des assassinats aveugles).
Des « mercenaires » selon des experts de l’ONU sont également tenus pour responsable du drame par le MKMKS de l’ancien ministre Jean Serge Bokassa . L’opposition exige une « commission d’enquête indépendante » et condamnent ces actes qu’ils considèrent de « tueries ignobles »
Depuis 2013 la Centrafrique connue comme le 2eme pays le plus pauvre au monde fait face à des guerres civiles dont les manifestations on baissé depuis 2018. En décembre 2020 l’armée centrafricaine a réussi à reprendre aux rebelles les agglomérations et environ le 2/3 du pays qu’ils contrôlaient depuis plusieurs années.

Jean Jacques Mvondo