Décès de Jacqueline Koung A Bessike : L’HON. Dr. MPON FRANCOIS XAVIER révèle l’incroyable relation qu’il entretenait avec l’ex MINDCAF

Décès de Jacqueline Koung A Bessike : L'HON. Dr. MPON FRANCOIS XAVIER révèle l'incroyable relation qu'il entretenait avec l'ex MINDCAF 1

Décès de Jacqueline Koung A Bessike : L’HON. Dr. MPON FRANCOIS XAVIER révèle son incroyable relation avec l’ex MINDCAF

Décédée le 2 juin 2021, l’ancienne ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières Jacqueline Koung A Bessike sera conduite à sa dernière demeure, dans la ville de Bafia, chef-lieu du département du Mbam et Inoubou, Region du Centre. Selon le programme officiel des obsèques, la levée du corps est prévue le jeudi 22 Juillet à 14h, à l’hôpital général de Yaoundé. Le cortège funéraire prendra ensuite le chemin de sa résidence érigée dans cette capitale départementale. S’en suivra un Culte, puis une grande veillée jusqu’à l’aube, vendredi 23 juillet à partir de 20h. Samedi, 24 juillet 2021, dès 08 heures du matin, mise en place des populations à la place des fêtes de Bafia, puis départ du cortège funèbre pour la place des fêtes. 10h, début des cérémonies, 13h, culte, témoignage, inhumation, 15h collation et 16h fin des cérémonies.  Dans un dernier hommage, l’ Hon. Dr. MPON FRANCOIS XAVIER fait honneur à la défunte à travers un exceptionnel témoignage.

Pour moi, Parler de Madame Jacqueline KOUNG A BESSIKE au passé, relève de la fiction ; il y’a des moments où je me dis qu’il s’agit d’un rêve qui va vite passer !
Tant il est vrai que, l’annonce de son décès ce triste jour du 02 juin 2021 a été vécue par nous autres « ses enfants », comme une secousse tellurique, comme un séisme d’une magnitude absolue, tant elle a chamboulé nos certitudes et ébranlé nos référentiels ; ça peut sembler anodin, ces propos, mais seuls ceux qui l’ont côtoyée, seuls ceux-là qui ont eu la grâce de l’accompagner tout au long de ses différents parcours peuvent témoigner de la densité de la personne qu’elle était.
Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE était pour nous tout à la fois, mère exemplaire, femme politique à l’engagement indéfectible et à la LOYAUTE EPROUVEE, manager moderne, qui a su inventer un style propre, fait de maternité, teintée de flexibilité mais revêtue de fermeté lorsque la nécessité s’imposait. En somme, une main de fer dans un gant de velours !
Mme Jacqueline KOUNG A BESIKE, qui était pour nous non seulement un Chef, mais aussi une maman, nous a voulu à ses côtés, lorsque le chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, Président de la République lui a confié la haute charge du très sensible et délicat Ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières ;
Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE nous a honoré pendant sept longues et riches années, au cours desquelles Dieu Seul sait combien elle nous a forgé, combien elle nous a nourri et combien nous nous sommes abreuvé à la source de son expérience. Nous en sommes plus aguerri, plus fort et surtout plus avisé au regard des responsabilités qu’elle a bien voulu nous confier alors, celles de la gestion des ressources diverses et complexes du département ministériel dont elle avait la charge. Elle a su nous donner les ficelles, les tuyaux, les astuces et autres recettes pour mener à bien les tâches qui étaient les nôtres.
Son rayonnement ne s’arrêtait pas au niveau professionnel, parfois, au détour du traitement d’un dossier pour lequel elle requérait notre présence effective, nous discutions de certaines situations personnelles qui s’achevaient toujours en conseils avisés, parfois en recommandations, quelques fois en quasi directives !
Nous nous retrouvions alors au sortir de son cabinet, un peu éberlué, parfois secoué, nous demandant même si la scène que nous venions de vivre relevait de la réalité, ou bien de la fiction ; tant cela nous paraissait surréaliste ; mais aussitôt après, pendant que nous cherchions à comprendre le but de son intervention, une voix douce et rassurante qui contrastait avec l’instant d’avant nous disait, c’est votre mère, écoutez-là.
Elle a été pour nous, une seconde mère, une préceptrice, un guide et une lumière qui nous a éclairé et guidé, lorsque la nuit du doute et de l’angoisse, tentait insidieusement d’obscurcir notre pensée et de désarticuler nos actions dans des moments difficiles.
Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE était une femme de caractère au tempérament bien trempé, farouchement déterminée et viscéralement attachée à son parti, le RDPC, maternelle à souhait, débordante de douceur, stratège éprouvée, personnage complexe et personnalité plurielle, NOTRE MERE ne laissait personne indifférent. Madame la Ministre, avait à n’en point douter toutes les qualités pour mener et réussir la grande carrière politique qui fut la sienne.
La femme politique qu’a été Mme Jacqueline KOUNG A BESSIKE, a tracé son sillon depuis fort longtemps au sein de son parti de toujours, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), de manière exemplaire pour les jeunes générations, courageuse et déterminée dans ses actions, résiliente face à l’adversité, qui ne fut pas toujours tendre avec elle, mais dont elle a si brillamment maitrisé les codes, et apprivoisé les éléments de langage pour se hisser lentement mais sûrement au sommet de la hiérarchie politique du département du Mbam et Inoubou ; car son engagement politique fut incontestable, sans faille et jamais remis en cause.
Son intégrité, son dévouement et son sens élevé de la LOYAUTE VIS-A-VIS DE L’ETAT, VIS-A-VIS DE LA TRES HAUTE HIERARCHIE lui ont assuré la confiance des plus hautes instances du parti et des militants de la base. Oui ! Cette base à laquelle elle a insufflé l’esprit d’équipe, l’esprit de « GAGNE », dans un contexte politique désormais, où la pluralité est devenue la règle et où l’âpreté des combats n’en n’est que plus exacerbée, tant en interne qu’en externe et parfois plus durement en interne.
Au-dessus de la mêlée, elle s’est toujours posée en médiatrice, en pivot central autour duquel se taisaient les antagonismes les plus irréconciliables, pour laisser place au silence de l’apaisement, où les voix les plus fortes et dissonantes se taisaient face à sa majestueuse tranquillité qui avait le don de ramener tout le monde à la raison et à l’essentiel : LE PARTI.
Ce parti qu’elle a tant chéri, qu’elle a tant servi et qu’elle a porté si haut dans le Mbam et Inoubou a su la récompenser pour faire d’elle un membre à part entière du gouvernement.
Le couronnement politique de Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE s’est fait grâce au décret du Président de la république, de décembre 2011, qui l’aura élevée à la dignité de Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, pour ce qui constitue jusqu’à présent un authentique exploit, d’autant plus que non seulement elle était jusqu’à son décès, l’unique femme à avoir occupé ces hautes et importantes fonctions, mais elle détenait également le record du bail le plus long à la tête de ce département ministériel, de décembre 2011 à janvier 2019. IL FAUT LE FAIRE !
Pendant près de huit années, elle a servi avec dévouement, zèle et ardeur pour toujours atteindre les objectifs à elle assignés par le gouvernement et par la Très Haute Hiérarchie, à travers les quatre programmes qui portaient d’une manière générale sa mission. Par ailleurs, elle a su imprégner auprès de son personnel, l’image d’un manager ambitieux, perpétuellement à la quête de la performance et de la capacitation de ses collaborateurs, à travers l’organisation régulière des stages de perfectionnement au bénéfice de ceux-ci, de la prise en compte de leurs préoccupations et de leur satisfaction dans la mesure du possible.
Elle ne s’est pas arrêtée à former, mais elle a également donné la chance à de très nombreux collaborateurs (femmes et hommes dans une parité absolue) de faire valoir leur potentiel à des postes de responsabilité, à placer en eux sa confiance, à motiver mais aussi à punir lorsqu’en dernier recours la situation ne lui laissait pas d’autre choix. Avec Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE, les encouragements de toutes sortes, la confiance et l’émulation étaient la règle, et la punition l’exception, nous dirons même UNE EXCEPTION EXCEPTIONNELLE !
Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE était d’une fidélité et d’une loyauté sans faille à l’égard de son personnel, et nous avons la ferme conviction que ce personnel la pleure, la pleure vraiment aujourd’hui.
Nous croyons avec conviction que Madame Jacqueline KOUNG A BESIKE a loué Dieu le Père, qu’elle l’a servi avec dévotion, avec amour ; nous croyons qu’elle n’a cessé de glorifier et d’honorer le Seigneur, qu’en toute circonstance elle l’a toujours mis en avant pour le remercier. Nous avons encore en souvenir de fraiche mémoire, les célébrations œcuméniques qu’elle organisait à l’entame de chaque cérémonie de présentation des vœux au MINDCAF.
Etant donné qu’à ce jour, de chair elle nous a quitté, et que nous ne pouvons qu’en être résilient, nous lui souhaitons un bon voyage pour la félicité céleste où la lumière sans fin brille ! PARCE QUE SON ŒUVRE, TELLEMENT EST IMMENSE, INDESCRIPTIBLE, INDICIBLE, INEFFABLE !!!

Pour rappel, Jacqueline Koung A Bessike, haut commis de l’Etat à accompagner le chef de l’Etat, Paul Biya dans le processus d’Emergence du Cameroun à l’horizon 2035. Aussi fait-il souligner qu’en 1995, elle exerce la fonction de secrétaire générale du ministère du Tourisme. En 2001, elle occupe le poste identique au ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale. En 2003, elle est affectée au ministère de la Condition féminine. En décembre 2007, elle exerce également la fonction de Secrétaire générale au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Économiste de formation, Jacqueline Koung à Bessike entre au gouvernement camerounais le 09 décembre 2011 comme ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, à la faveur de la réélection de Paul Biya à l’élection présidentielle de 2011. Madame Koung à Bessike sort du gouvernement le 04 février 2019, après un peu plus de sept ans à la tête d’un très important ministère chargé du patrimoine foncier de l’État avec à son titre de grandes réalisations tant politiques que sociales.

Jacqueline Koung A Bessike
Jacqueline Koung A Bessike

 

 

 

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]