juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Cameroun- Campagne nationale de distribution de MILDA 2022-2023 : les premières tendances sont connues

Cameroun- Campagne nationale de distribution de MILDA 2022-2023 : les premières tendances sont connues 1

Cameroun- Campagne nationale de distribution de MILDA 2022-2023 : les premières tendances sont connues

Depuis le 05 juin dernier, la campagne gratuite de distribution des moustiquaires imprégnés à longue durée d’action ( MILDA) est lancée. 16 jours après, le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie face à la presse présente les tendances de la première phase.

Selon les données du rapport de la lutte contre le paludisme au Cameroun, rendu disponible par le Programme National de Lutte contre le Paludisme, cette pathologie est responsable de, 29.9% de consultations dans les formations sanitaires ; 42% de consultations externes chez les enfants de moins de 5 ans ; 64% de motifs d’hospitalisation et ; 14.3% de décès enregistrés dans les formations sanitaires.

Le combat contre le paludisme continue pour ce fait au Cameroun. Le pays est plus que jamais déterminé à tordre le coup à cette pathologie qui ne cesse de faire des ravages. Avec ses partenaires, le pays cherche l’inflexion de la courbe épidémiologiques, voire son élimination à l’horizon 2030. Pour atteindre cet objectif, il faut se retrousser les manches. Des mesures sont mises ne place.

Parmi elles, la prévention. Il s’agit de prévenir la maladie en barrant la voie au moustique femelle vecteur de la transmission du parasite du paludisme. Ainsi depuis quelques années, un campagne nationale de distribution de moustiquaires est engagée. Les résultats seraient encourageants. De ce fait, le pied est mis sur l’accélération pour en finir avec cette maladie.

Durant cette 04ème campagne nationale qui va du 05 juin 2022 jusqu’en 2023, l’État du Cameroun s’est lancé le défi de distribuer gratuitement 16 756 000 moustiquaires imprégnés à longue durée d’action ( MILDA). Pour une distribution rapide, efficace et évaluative, cette distribution se fait en trois phases.
À ce jour, la première phase est engagée. Au bout des 15 premiers jours de l’opération, l’exécution de la phase 1 présente les données suivantes :
– dans la région de l’adamaoua, pour les 05 districts de santé impliqués sur les 08 planifiés, 182 231 ménages ont été servis. Soit un taux de couverture global des ménages de 111 % pour une population couverte de 94,4 % .

Dans l’extrême Nord, pour 20 districts de santé impliqués 742 395 ménages ont été servis. Soit un taux de couverture global des ménages de 105,8 % , pour un ratio des populations couvertes de 93,5 % . En ce qui concerne la région du Nord, pour les 10 districts de santé impliqués 462 281 ménages ont été servis. Soit un taux de couverture global des ménages de 107,9 % pour un ratio des populations couvertes de 96,1 % . Il est à noter que les distributions se poursuivent encore dans ces districts de santé de la phase 1 jusqu’au 30 août 2022.

En rappel, la première phase qui s’étale du 05 juin au mois d’août 2022, connaitra deux étapes, la première étant celle lancée dans la Région du Nord qui court jusqu’au 30 juin, pendant que la seconde, prendra le relais jusqu’au mois d’Aout tout ceci dans les trois Régions Septentrionales.

La seconde phase quant à elle, va s’étendre dans les Régions de l’Est, du Littoral et de l’Ouest, à partir du mois de septembre 2022. Pour terminer, la troisième phase enfin, est consacrée aux Régions du Centre, du Sud, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et devrait se dérouler au cours de l’année 2023.
D’après le Ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, le choix des types de MILDA à distribuer au cours de cette Campagne a pris « le pari d’une conformité au profil de résistance des moustiques aux insecticides, observé dans chaque District de Santé. Il s’agit du pari de l’efficacité. »

Ainsi des MILDA avec de nouveaux types d’insecticides (MILDA PBO et MILDA de nouvelle génération) sont distribuées. « Leur efficacité est elle-même conditionnée par la qualité de l’utilisation de ces moustiquaires. » conclut il.

 

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]