Cameroun – Coopération au développement: La Commune de Mfou bientôt détentrice d’un parc intercommunal

Cameroun – Coopération au développement: La Commune de Mfou bientôt détentrice d’un parc intercommunal 1

Cameroun – Coopération au développement: La Commune de Mfou bientôt détentrice d’un parc intercommunal

Le Maire de ladite commune Francis Ngoumou accompagné de ses collègues des quatre autres communes d’arrondissements  soit Tiko, Mandjou, Koutaba et Maroua vont bénéficier dudit projet  d’acquisition de 270 engins de génie civil et d’équipements hydrauliques, visant l’entretien des voiries municipales et l’approvisionnement en eau potable.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey en présence de ses collègues des Finances, de l’eau et de l’énergie, de la décentralisation et du développement local ; ainsi que du Directeur Général du Feicom ont procédé ce 22 mai 2024 avec les Hauts responsables de la Standard Chartered Bank, d’Eximbank USA ET DE Private Export Funding Corporation sous l’œil vigilant du président des Communes et villes Unies du Cameroun et des cinq maires concernés à la signature des conventions de financement du Projet de constitution d’un parc intercommunal d’engins de génie civil et d’hydraulique au Cameroun.

Financé à hauteur de 54,9 milliards de FCFA, ce projet après plus de dix ans de négociation s’inscrit dans le cadre d’un Programme estimé a 97,2 milliards mis en place par le Gouvernement camerounais avec un apport en fonds propres du FEICOM et des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTDs soit 20, 6 milliards) et une contribution en fonds de contrepartie de l’Etat de 21,6 milliards de FCFA. S’agissant de sa mise en œuvre, elle sera articulé autour des points suivants : d’abord l’aménagement de cinq bases zonales d’engins dans chacune des cinq zones agro-écologiques soit Tiko(Littoral, Sud-ouest), Mfou( Centre, Sud) ; Mandjou (Est, Adamaoua) ; Koutaba (Ouest, Nord-ouest) et Maroua ( Nord, Extrême-Nord). Ensuite l’acquisition de 270 engins de génie civil et d’équipements hydrauliques auprès de l’entreprise américaine Hofmann Equipement, ainsi que de 5 stations de concassage mobile correspondant aux spécificités propres a chaque zone agro- écologique. Le troisième point concernera la mise en place d’une société d’économie mixte en charge de la gestion du parc, puis la formation du staff technique à l’utilisation et à la maintenance des équipements suivra et enfin place sera faite à la fourniture d’un service de location des engins et équipements aux communes.

De façon spécifique, le projet vise à faciliter l’exercice des compétences transférées par l’Etat aux communes, en matière d’entretien des voiries municipales et d’approvisionnements en eau potable. Il s’inscrit de fait, en droite ligne des orientations de la SND 30 qui vise à faire des CTDs de véritables pôles de croissance et de développement économique et social.

Si ce projet consiste à acquérir et à mettre à la disposition des Communes, des équipements de génie civil et d’hydraulique moyennant la facturation des prestations fournies en termes de mise en location des engins civil ou de services de forage d’eau potable ou enfin de mise en concession par affermage des stations de concassage, il confère également un effet tant pour les communes pour l’Etat que pour les populations.

Impacts socio-économiques pour les communes, l’Etat et les populations

D’abord les communes, il favorisera un stock important de matériel de génie civil ; l’amélioration des infrastructures routières et d’hydraulique ; ou encore renforcera les compétences des Elus locaux en matière de gestion des équipements de génie civil et d’hydraulique. S’agissant de l’Etat, ce projet est une opportunité d’avoir des communes agglomérées en culpabilités de gestion de parc Intercommunal d’engin de génie civil et d’hydraulique ; de contribuer de façon efficience au développement économique des communes ou encore d’anticiper ou de planifier avec efficience institutionnelle décentralisée. S’agissant des populations, le projet participera à créer plus d’emplois directs et indirects ; d’améliorer l’accès a l’eau potable et aux infrastructures ou encore l’amélioration de la participation des citoyens au contrôle de l’action communale.

Myriane DJAMEGNE

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]