mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Cameroun- Succession à la chefferie de NKOLEMBONDA NOUHOU BELLO calme les tensions

Cameroun- Succession à la chefferie de NKOLEMBONDA NOUHOU BELLO calme les tensions 7
Exif_JPEG_420

Le préfet du département de l’Océan a reçu ce jour un groupe de manifestants du village NKOLEMBONDA par Niété, venu manifester leur indignation face à ce qu’il qualifie d’abus de l’autorité administrative locale. NOUHOU ELLO instruit une enquête au sujet de la succession à la chefferie querellée.

Cameroun- Succession à la chefferie de NKOLEMBONDA NOUHOU BELLO calme les tensions 9

La cité Balnéaire de l’Océan a connu ce jour un mouvement de contestation d’un groupe de populations, ayant fait le déplacement depuis le village NKOLEMBONDA, dans l’arrondissement de Niété, venu marquer leur indignation auprès du préfet, face à ce qu’il qualifie d’abus de l’autorité administrative locale, dans le processus de désignation du chef traditionnel.

Cameroun- Succession à la chefferie de NKOLEMBONDA NOUHOU BELLO calme les tensions 10

En effet, c’est depuis 2019 que le siège est vacant à la tête de la chefferie, suite au décès de l’autorité traditionnelle. Une situation pas du tout reposante pour les populations, qui ont souhaité conformément aux textes de la république, procéder aux consultations,  à travers le collège des notables pour la désignation du futur chef de village. Seulement la situation semble particulière dans cette contré, qui a connu depuis les années 60, deux familles régnantes explique t-on de ce coté.

Cameroun- Succession à la chefferie de NKOLEMBONDA NOUHOU BELLO calme les tensions 11

Le choix fait par le sous-préfet, dans l’un des familles, semble être à l’origine de ce mécontentement des populations, qui ont décidé à travers une manifestation, le faire savoir à l’autorité préfectorale du département. C’est donc avec des pancartes, où l’on pouvait lire  »Non à la dictature de l’administration territoriale, Non à la forfaiture, non aux violations des articles 08/11 de la loi de Juillet 1977 relative à l’organisation de la chefferie traditionnelle »

Afin de calmer les tensions, le préfet de l’Océan a reçu ces derniers sur l’esplanade de la préfecture. « Je ne prononce pas sur le choix du chef jusqu’à présent aucun acte n’a encore été pris la dessus, nous sommes en pleine investigation, afin d’écouter toute les parties, mais aussi avoir toutes les informations sur cette chefferie avant de prendre une décision » a expliqué NOUHOU BELLO, avant d’appeler au calme. C’est dont tout rassurées que les populations ont repris le chemin de NKOLEMDA, en attendant la suite des enquêtes du préfet.