Cameroun –Travaux publics : Emmanuel Nganou Djoumessi veut rendre praticable toutes les routes en 2018

Photo de famille conférence annuelle des travaux publics 2018

La conférence annuelle du personnel au ministère des travaux publics s’est ouverte, le 11 janvier 2018 à Yaoundé. Objectif clair, commencé la nouvelle année dans un contexte de détermination.

Placée sous le thème « La maitrise et la conduite des projets d’infrastructures dans un contexte de décentralisation », la conférence annuelle du ministère des travaux publics (Mintp) devant se tenir pendant deux jours au palais des congrès de Yaoundé, dévoile les cartes de la structure en charge de la construction des infrastructures au Cameroun pour le compte de l’année 2018. Au cours de son allocution d’ouverture, le 11 janvier 2018, Emanuel Nganou Djoumessi, patron des travaux publics, est  clair. L’objectif du ministère des travaux publics dont il a la charge est de rendre praticable, cette année, toutes routes au Cameroun. En effet, selon le délégué départemental des travaux publics du Mbam et Kim dans la région du centre, pendant les saisons de pluie, les routes sont impraticables. Obligé parfois d’emprunter d’autres voies pour arriver à bon port. Cette situation alarmante indique de ce fait une signalisation au rouge surtout à la veille de grands évènements que prépare le Cameroun.

Les moyens de bord

En dépit du budget annuel revu à la baisse, soit, 326 milliards Fcfa en 2018 contre environ 400 milliards en 2017 ; et sur un budget d’investissement public évalué à 261 milliards Fcfa, le Mintp veut assurer l’extension du réseau routier et auto routiers. Il est de ce fait question, d’effectuer des travaux de maintenance, de réhabilitation et d’entretien des routes et ouvrages d’arts déjà existant. Toutes fois, certains ouvrages ont atteint leurs vitesses de croisière. En l’occurrence l’autoroute Edéa Kribi Lolabé. Ici, le tronçon reliant la ville de Kribi et Lolabé est rendu à un taux d’exécution de 70%.

Du matériel local à l’ordre du jour

Pour atteindre ces objectifs, Emmanuel Nganou Djoumessi opte pour un retour aux sources. Il propose l’utilisation des produits stabilisants (le goudron, gravier…), made in Cameroun. Les travaux, prévus pour deux jours, au palais des congrès de Yaoundé, vont se solder, ce 12 janvier 2018 par la cérémonie de vœux du personnel adressée au patron des travaux publics.

 

Abena Jonas
Journaliste et web journaliste, directeur des publications du journal Afrikinfo.net, Température  Contact : 697608331 ( Whatsapp ) Email : [email protected] // [email protected]